Nos fondements

L’un des moyens essentiels pour le développement humain durable est l’éducation. Cependant, plus des dizaines de millions d’enfants sont privés de l’éducation dans le monde. En Afrique subsaharienne, on compte plus de la moitié des enfants non scolarisés dans le monde.

Le Togo, pays situé en Afrique de l’ouest, n’est pas exclue d’une telle réalité.

Au Togo, on compte des centaines de communautés villageoises et des familles citadines qui rencontrent beaucoup de difficultés à subvenir aux besoins liés à l’éducation scolaire des enfants et adolescents. Dans ce pays, plus de la moitié des enfants ne sont pas scolarisé ou vivent une scolarité difficile. D’où notre mobilisation à travers la création de l’Association ALLER À L’ECOLE en octobre 2009. Il s’agit de lutter pour l’accès à l’éducation pour tous.

Régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ALLER À L’ECOLE fonde son existence sur divers principes qui sont fondamentaux aux respects de l’intégrité et de la dignité de l’enfant, de la femme et de l’homme. Notamment :

  • Article premier de la déclaration universelle des droits de l’Homme: « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. »
  • Article 26 de la déclaration universelle des droits de l’Homme : « Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. […]

L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. […] »

  • Selon le Principe 7 de la déclaration des droits des enfants dans le monde : « L’enfant a droit à une éducation qui doit être gratuite et obligatoire au moins aux niveaux élémentaires. Il doit bénéficier d’une éducation qui contribue à sa culture générale et lui permette, dans des conditions d’égalité de chances, de développer ses facultés, son jugement personnel et son sens des responsabilités morales et sociales, et de devenir un membre utile de la société. L’intérêt supérieur de l’enfant doit être le guide de ceux qui ont la responsabilité de son éducation et de son orientation ; cette responsabilité incombe en priorité à ses parents.

L’enfant doit avoir toutes possibilités de se livrer à des jeux et à des activités récréatives, qui doivent être orientés vers les fins visées par l’éducation ; la société et les pouvoirs publics doivent s’efforcer de favoriser la jouissance de ce droit. »

  • Nelson Mandela: « l’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde »